Confiture : hier, aujourd’hui et demain

« Eh ! Petite cruche avec tes pots de confiture tu partiras en sucette mais pas à l’aventure… », voilà ce que dit Camille dans sa chanson « Au port ». Il est certain que pendant qu’on prépare des confitures on n’est pas dehors en train de draguer ni de faire du shopping.
Mais à choisir entre une paire de sandales chez Prada en soldes et faire des confitures avec des framboises et griottes d’île de France, je prends les deux ! Pour retrouver les soldes il faudra attendre 6 mois, pour les fruits rouges exceptionnels 1 AN !

C’est pas parce qu’on fait des confitures qu’on est une Suzette. C’est parti pour hier, aujourd’hui et demain.

Hier :

Suzette, livre à l’usage des jeunes filles : Morale – Leçons de choses – Economie domestique

Aujourd’hui:

Voici la recette de ma confiture en image. Quand on devient accro de confitures maison, il vous faut acquérir le livre de Christine Ferber, la fée des confitures.

Confiture de fruits rouges, bouquet d’épices douces

250g de framboises, soit 2 petites barquettes
125 g de mûres, soit 1 barquette
250 g de griottes
500g de pommes
700g de sucre de canne
1 c. à soupe de vinaigre balsamique
3 c. à soupe de jus de citron
Bouquet d’épices : 3 grains de poivre blanc, 1 bâton de cannelle, 1 belle branches de basilic

1. Lavez les griottes et séchez-les dans un torchon. Enlevez les queues et toutes les impuretés des mûres et des framboises sans les laver. Pelez les pommes, enlevez les queues, le cœur et coupez-les en fines lamelles.
2. Dans une bassine ou un wok, mélangez les fruits avec le sucre, le jus de citron et le balsamique. Laissez macérer quelques heures ou une nuit.

Le lendemain :

3. Portez à nouveau à ébullition pour 25 minutes environ. Dans le même temps portez une grand casserole d’eau à ébullition pour y stériliser vos pots.
4. Vérifiez la consistance de votre confiture en faisant refroidir quelques gouttes de confiture sur une soucoupe. Dès que le jus ne coule pas en faisant pencher la soucoupe, vous pouvez arrêter la cuisson.
5. Préparez un torchon sur votre plan de travail pour y poser les pots sortis de l’eau bouillante. Remplissez avec la confiture, fermez et retournez les pots jusqu’à refroidissement complet. Entreposez ce trésor à la cave, au garage ou dans le placard.

Leçon de cuisine :
Le bouquet d’épices est là comme le bouquet garni du pot au feu, pour structurer le parfum des fruits. N’ayez surtout pas la main lourde car aucune épice ne doit dominer le parfum délicieux des fruits. Remplacez à votre gré le basilic par de la menthe, la cannelle par de la cardamome…

Pratique :
La cuisson d’une confiture consiste à faire évaporer un maximum d’eau en un minimum de temps. Cela permet au sucre d’augmenter proportionnellement afin que la confiture puisse se conserver tout en gardant un maximum d’arômes par une cuisson assez courte.
Pensez à recycler tout pot qui ferme bien hermétiquement ; cornichon, moutarde, miel…

Goûts et couleurs : on peut supprimer un des fruits rouges et préférer la cerise à la mûre par exemple. La pomme est invariable car la pectine qu’elle contient sert à solidifier la confiture.

 

 

2 Commentaires

  1. C’est beau! Your jam looks so tasty, and the colors are beautiful. :)

  2. Je pars en Bretagne et direct je fais la confiture.

    Love

    Paule

Écrire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>