0
0 Dans Collaborations

Développement du goût des enfants

Encore une fois, A Table ! m’a permis de renouer avec un espace que j’aime particulièrement. C’est un lieu où tout est conçu pour permettre aux enfants d’évoluer en toute liberté et avec ça, particulièrement joli. Il s’agit de la Maison des petits, espace crée par Matali Crasset pour la mairie de Paris au 104, lieu culturel d’exposition et d’interactions artistiques en tous genres. Nicole Roux et les filles de son équipe, Audrey et Kadhidja nous ont accueillies, Pauline André-Ricard, styliste et complice du livre et moi-même, pour une Rencontre Toquée. Une initiation sensorielle et pratique, suivi du repas végétal et bio réalisé ensemble.

Voici l’atelier en images.

 

Le lieu et tout son mobilier, garde une plasticité permanente grâce à la designer Matali Crasset qui continue à faire évoluer l’espace pour un accueil le plus harmonieux possible.

Deux tables d’hôtes conçues à la hauteur des enfants nous ont permises, à Pauline et moi-même, de mettre en place aliments et contenants (Pauline c’est le joli stylisme 🙂 pour un atelier en toute liberté dans l’esprit du lieu.

Au fond, on aperçoit la table circulaire de dessin sur monté d’un “champignon” dont l’effet cocon permet une meilleure attention des enfants (je l’ai compris lorsqu’il y a quelques années ils ont dessiné le potager).

Le nombril, c’est son nom, est ici aménagé en table basse grâce aux 4 panneaux centraux posés dessus pour devenir une grande table basse autour de laquelle rayonnent des assises pour notre rencontre, débat, épluchage, ciselage,….

 

On peut constater qu’avec des aliments frais et de qualité, joliment disposés, la diversification des enfants se fait tout naturellement. Au fil des manipulations, ils goûtent, échangent entre eux et ont moins d’appréhension pour porter de nouveaux aliments à leur bouche. Cuisiner devient alors un jeu, une activité artistique au même titre que d’autres ateliers plastiques faisant appel à leur créativité.

Développer le goût et la dextérité 🙂

 

Vous devriez aussi aimer

Pas de commentaires

Répondre